Post Detail

Pour la transition énergétique inclusive et équitable

Dans la perspective de lutte contre le réchauffement climatique  le Réseau CREF a organisé du  26 au 29 juillet 2017 un atelier de formation sur la transition énergétique équitable et inclusive.

Il faut dire qu’actuellement, Le réchauffement climatique est un phénomène mondial.  Au cours de l’histoire de la Terre, l’augmentation actuelle de la quantité de gaz à effet de serre (principalement de CO2) et de la température globale moyenne dans l’atmosphère sont inégalées. Depuis 1880, La température globale moyenne a augmenté de 0,85°C. Il s’agit d’une augmentation exceptionnellement rapide. La plupart des scientifiques s’accordent à dire que le réchauffement actuel de la Terre est la conséquence de l’augmentation des gaz à effet de serre (principalement le CO2) dans l’atmosphère due à l’activité humaine. Ce sont les énergies qui sont à la base  de cette augmentation du  gaz à effet de serre et chaque secteur a un taux de pourcentage que l’on peut lui attribué. Les Energies occupent la première place avec : 25,9 % suivi de l’Industrie : 19,4 %, de la Déforestation : 17,4 %, de l’Agriculture : 13,5 %, du transport : 13, 1 %, et enfin des quartiers résidentiels : 7, 9 %. Avec cette situation, des  chercheurs  ont estimé qu’une forêt ancienne qui est égale à une superficie d’un terrain de football est détruite chaque deux secondes.

Tout constat fait,  Une transition énergétique s’impose.

C’est ainsi que Pendant 4 jours d’échanges et de visite sur le terrain une quarantaine de personnes ont bénéficié des plusieurs notions sur  le changement climatique, l’économie verte, la vision de la République Démocratique du Congo en matière des énergies renouvelables  et des expériences des uns et des autres dans le secteur énergétique sous l’accompagnement du Réseau CREF.

La cérémonie d’ouverture   a été présidée  par Son excellence Monsieur Anselme KITAKYA, Ministre Provincial  ayant l’énergie dans ses attributions. Les représentants de l’administration ont répondu aussi à l’invitation du Réseau CREF.

En effet  la transition énergétique permet de passer progressivement d’un système énergétique basé essentiellement sur les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel, matières radioactives), qui sont par nature limitées, à des sources énergétiques moins centralisées, diversifiées et renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, géothermique, marémotrice, biomasse

La province du Nord Kivu dispose  des  potentialités énergétiques dont les cours d’eau, la biomasse, le soleil, les eaux thermales et le gaz naturel, qui, malheureusement demeurent inexploités.

L’absence d’un cadre légal efficace susceptible d’accompagner la transition énergétique figure parmi les causes de non accès à l’énergie

Pour y faire face, une  mise en œuvre de différentes mesures d’application de la loi n°14/01 du 17 Juin 2014 relative au secteur de l’électricité demeure capitale.

A ceci s’ajoute une appropriation du processus par les communautés locales. Cette appropriation contribuera à l’abandon progressif des énergies fossiles pour des énergies renouvelables et un développement communautaire.

Pour une meilleure compréhension du processus de transition énergétique, une descente sur le terrain a été organisée au niveau du territoire de Rutshuru où les micros et mini centrales hydroélectriques Mondo Guisto, APDECO, Matebe  ont fait objet d’une visite guidée.

A l’issu de ces travaux de  quatre jours, un groupe de travail pour la promotion des énergies renouvelables a été mis sur pied pour mener les actions de plaidoyer liées à la transition énergétique. Etant constitué des différentes organisations présentes à l’atelier, ce groupe de travail sera coordonné par le Réseau CREF

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *