Post Detail

Information Education Communication et Recherche-Action Environnementale

DESCRIPTIF DU PILIER

Partant de l’hypothèse selon laquelle la durabilité des actions sur le terrain dépend du degré d’implication et de l’appropriation par les bénéficiaires primaires; lui-même dépendant aussi de l’information reçue et de la connaissance dont on dispose en la matière, le pilierIECR-A (Information, Education, Communication et Recherche-Action environnementale) veut que dans les cinq prochaines années les « bonnes pratiques de gestion et de conservation de l’environnement  qui contribuent à l’améliorer les conditions de vie des communautés soient connues et appliquées par au moins 30% des membres des  cibles.

RESULTATS PHARES 2013-2017

En considérant la situation de 2013 et celle d’aujourd’hui, et partant des sondages capitalisées au niveau du Réseau CREF lors de l’atelier d’auto-évaluation de juin 2017, effectué il est apparu aux yeux du public provincial qu’entre autre , la culture environnementale est davantage promue à travers les 18 ETD ciblés du Nord-Kivu  et se fait voir à travers (1) l’émergence progressive de bonnes pratiques de gestion et de conservation de l’environnement  contribuant à l’amélioration de vie des communautés connues et appliquées par au moins 30%[1] des membres des  communautés cibles;(2) le nombre de pratiques de gestion et de conservation de l’environnement  contribuant à l’amélioration de vie des communautés  appliquées passe  de 1 (un) .à 5 (cinq) ;(3) le pourcentage de la population connaissant et appliquant les pratiques de gestion et de conservation de l’environnement  passe de 5%[2] à 30%. Un Plan de communication chapeaute les activités IEC au niveau du Réseau CREF, avec comme point cime, le démarrage de la Maison Verte environnementale.

Au niveau de chaque entité, les populations sont devenus capables identifier les comportements à problème selon les secteurs. Par la même occasion, les acteurs touchés identifient aussi les stratégies de communication appropriées pouvant influencer les changements des comportements.

Par ailleurs, il ya de plus en plus de l’Intérêt croissant des grands acteurs locaux qui emboitent le pas au Réseau CREF : Universités : UCG, ISDR-Beni, ISTou (Journée Int de l’Arbre, du Climat,…) ;Evêque du Diocèse Catholique Butembo- Beni, Mgr Melchisédech SIKULU qui parle à ces fidèles des thématiques suivantes : (i) Réchauffement climatique, (ii) Droits des peuples autochtones pygmées, (iii) Encyclique du Pape François en rapport avec l’environnement.

Sur le plan de recherche –développement, des études sur les Moyens d’existence des communautés locales et des peuples autochtones, ouvrent la porte à des plans d’investissements environnementaux. Cela va de paire avec la  mise en place des alternatives économiques visant la réduction de la  pression anthropique sur les ressources fauniques.

Dans le secteur agricole, il y a des pratiques durables dont l’agriculture sédentaire dans les jachères et sans brûlis en zone forestières.

Plus de 3892 leaders communautaires et ceux de services étatiques renforcés en capacités dans la gestion des ressources naturelles et financières.

Prise de conscience de la nécessité de bien entretenir l’environnement pour avoir accès aux ressources de manière durable.

[1] Sondage auprès des membres du Réseau en juin 2017 lors de l’atelier d’auto –évaluation.

[2]Sondage lors des CCT d’Aout 2012.