Post Detail

Gestion durable de Forêts

La forêt du Nord-Kivu, de part, ses caractéristiques et fonctions multiples, sa grande diversité en ressources naturelles, constitue un enjeu écologique, social, culturel et économique pour l’amélioration de la vie des communautés locales et la gestion durable des ressources naturelles.

Une bonne politique de gestion de ces   ressources est d’une grande nécessité  afin d’assurer la réelle protection de la forêt.

Conscient de ce bienfait, la République Démocratique du Congo s’est engagée dans le processus de foresterie communautaire qui confie  la gestion des forêts  aux communautés locales dans le respect d’un cadre légal bien définit lequel cadre tient   compte des us et coutumes des communautés. La forêt de la province du nord  Kivu  bénéficie aussi de cette nouvelle politique de gestion. Souciant  de la gestion durable des ressources et de  l’amélioration de vie des populations qui depuis des lustres vit dans une précarité sans pareil, le Réseau pour la Conservation et la Réhabilitation des Écosystèmes Forestiers, a emboité le pas au gouvernement congolais dans la foresterie communautaire. Il s’est ainsi engagé à  accompagner les communautés du Nord Kivu dans ce processus ou des fortes avancés sont déjà observables

 Réalisations phrares du Réseau CREF dans la gestion durable locale

(1)L’instauration des approches participatives dans tout le travail mené par le Réseau CREF et ses membres dans le processus d’accompagnement des communautés locales et des peuples autochtones pygmées ; (2)La participation au processus de reconstitution forestière au Nord-Kivu pour contribuer à contrer la déforestation et la dégradation forestière : 1.814,66 ha de sylviculture et d’agroforesterie communautaires ; 42.042 foyers améliorés ayant permis d’économiser l’énergie-bois à au moins 50 % au profit de la sauvegarde de la biodiversité forestière ; (3)L’accompagnement de 7 communautés locales et autochtones dans la dynamique de foresterie communautaire sur 239.352,154 ha ; l’ambition étant de 500 000 ha dans les dix (10) prochaines années. (4)L’accompagnement des femmes dans l’installation du fumoir amélioré des poissons à Vitshumbi, en plein Parc National des Virunga pour la préservation des écosystèmes et produits ligneux de ce parc, l’allègement du travail de la femme et l’amélioration de ses conditions sanitaires ; (5)L’implémentation de huit (8) Projets communautaires de Développement Economique en tenant compte de piliers de durabilité (social, économique et écologique) dans les zones forestières du Nord-Kivu ; (6)Contribution à la dignité et à la stabilité des Peuples Autochtones Pygmées : (i) Sécurisation forestière des PA sur9 ha ; (ii) la cartographie en cours des terres PA en vue de l’évaluation de la tenure foncière sur l’ensemble de la Province du Nord-Kivu ; (iii) Valorisation des savoirs locaux des PA à travers la Foire forestière sur les savoirs traditionnels des PA ; (iv) Accompagnement juridique et judiciaire des PA ; (v) Promotion des savoirs locaux et droits des PA à travers l’organisation annuelle de la Journée Internationale des PA ; (7)Le renforcement des capacités des organisations de la Société civile et des communautés forestières dans la gestion durable des forêts et la promotion des droits humains : formation par objectif, évaluation, suivi, audit des comptes, … (8)Etude sur la chaîne des valeurs des PFNL (Produits Forestiers Non Ligneux) dans les CFCL au Nord-Kivu ;(9)Etude préliminaire d’impacts socio-économique de l’exploitation industrielle du bois en RDC (2006) ; (10)Etude sur les alternatives à l’exploitation industrielle du bois (2008) ; (11)Mobilisation communautaire autour du processus REDD : Monitoring de l’impact des projets pilotes sur la vie des communautés, réflexion sur les mécanismes de partage des bénéfices,… (12)Renforcement du leadership féminin dans la dynamique de foresterie communautaire, avec l’approche Genre-couple ; (13)Mise en place, au sein du Réseau CREF, de la « Politique genre et équité » et « Politique anti-corruption ».