Jour : 6 janvier 2018

GOMA : Tenue de la 2ème Table Ronde Multi-Acteurs Provinciale sur la Foresterie Communautaire en RDC du 30 novembre au 02 décembre 2017 à l’HOTEL ISHANGO

Le Centre d’Appui à la Gestion durable des Forêts Tropicales (CAGDFT) en collaboration avec le Réseau-CREF et la Division de Foresterie Communautaire  a organisé la 2ème Table Ronde Multi-Acteurs Provinciale  sur la Foresterie Communautaire en RDC dans la salle de conférence de l’hôtel Ishango  du 30 novembre au 2 décembre 2017.

Sous l’appui financier de DFID et des Rainforest Foundation UK et Norway, cette deuxième TRMA avait pour objectif de (i) faciliter la conduite harmonieuse de la foresterie communautaire sur le terrain grâce aux informations pertinentes fournies sur le processus ; (ii) de renforcer les capacités des parties prenantes clés sur la foresterie communautaire par les échanges d’expériences et les leçons utiles à l’amélioration du travail quotidien ; et (iii) d’établir un bilan global sur la conduite de la foresterie communautaire, référence pour l’évaluation périodique de la phase expérimentale du processus de la foresterie communautaire en RDC.

Près de 100 participants provenant du Ministère national de l’Environnement et Développement Durable, de la Division de la Foresterie communautaire, de la Coordination Nationale REDD, du Cabinet du Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, du Ministère provincial en charge des forêts, des Partenaires Techniques et Financiers, des Coordinations Provinciales de l’Environnement (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema), des Supervisions territoriales de l’environnement (Walikale, Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni, Kailo, …), des Chefs de Secteurs et groupements ayant les IFC/CFCL au Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema, des délégués de la Société civile et des organisations des Peuples Autochtones, ont pris part à ces assises.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Président du Conseil d‘administration du Réseau CREF, Monsieur Emmanuel Mikanda, a, dans son mot, souhaité la bienvenue à tous les participants ; Monsieur Théophile Gata, Directeur Exécutif de CAGDFT a remercié les Partenaires au développement et circonscrit le contexte de la tenue de cette table ronde ; Madame Fifi Likunde, Chef de Division de la Foresterie communautaire est revenue sur le bien-fondé du respect du cadre légal et réglementaire dans la mise en œuvre de la foresterie communautaire sur terrain ; et Mademoiselle Christelle Lushule de GIZ, a, au nom des PTF,  loué les efforts menés par les différents acteurs pour arriver à un consensus national dans la dynamique actuelle du développement de la foresterie communautaire en RDC.

Dans son mot d’ouverture, Son Excellence Monsieur Balthasar Kanyamanza, Ministre provincial du Nord Kivu en charge des forêts et représentant personnel de Monsieur le Gouverneur de Province du Nord-Kivu, Son Excellence Monsieur Julien Paluku Kahongya, a d’abord transmis aux participants les salutations de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province.  Il a ensuite souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants en leur rappelant les objectifs de cette table-ronde.  Il a exprimé sa gratitude de voir sa province être honorée pour la tenue de la deuxième Table-Ronde Multi-Acteurs provinciale dans sa ville touristique de Goma.  Il a souligné que le Gouvernement provincial est déterminé à appuyer la dynamique en cours de développement de la foresterie communautaire. Et il a terminé son mot par témoigner sa profonde gratitude à l’endroit des partenaires au développement pour leur apport dans la réalisation de cette importante activité. Enfin, il a déclaré ouvert les travaux de la 2e Table-Ronde Multi-acteurs provinciale du Pool sur la foresterie communautaire en RDC.

En ce qui concerne les travaux de la Table Ronde proprement dits, la première journée a été consacrée à l’explication de la mission et du bien-fondé des Tables-Rondes  Multi-Acteurs dans le développement du processus de foresterie communautaire en RDC, et aux exposés sur le cadre juridique et institutionnel, l’état des lieux de la foresterie communautaire en RDC, la Stratégie nationale, la procédure d’obtention d’un titre de CFCL, la cartographie des compétences et les outils de la mise en œuvre de la foresterie communautaire en RDC ainsi qu’aux liens entre le Mécanisme de dons dédiés aux Peuples Autochtones (DGM) et la foresterie communautaire.

La deuxième journée a porté sur les échanges d’expériences sur les initiatives de foresterie communautaire dans les Provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema avec un accent mis sur les défis à relever et l’identification des leçons apprises susceptibles d’être capitalisées pour le succès du processus de foresterie communautaire en RDC. Il a été souligné qu’en province du Nord Kivu le processus de la foresterie communautaire au Nord-Kivu n’est plus un simple slogan mais plutôt une réalité car on y dénombre plusieurs initiatives variées et viables A ce jour, neuf dossiers sont en étude au cabinet du Gouverneur pour l’octroi des titres. Il a été suivi par une série de présentions sur les expériences locales en matière de foresterie communautaire accompagnées par les acteurs suivants : Réseau CREF, FODI, FOCODER, UPFOC, PIDP SHIRIKA LA BAMBUTI, CAATID, CADMIR, AGIR, PREPPYG, WWF et UGADEC/WCS qui ont mis l’accent sur les activités réalisées, les défis à relever et les leçons apprises.

Pour le sud Kivu, il a  d’abord été présenté les potentialités du Sud-Kivu en matière des ressources forestières. Par la suite, il a présenté la cartographie des initiatives de la foresterie communautaire de cette province en soulignant que celles-ci  sont nombreuses mais sans collaboration étroite avec les services étatiques.  Son intervention a été suivie par une série de présentations des organisations suivantes : CAMV, AFRICAPACITY et IFDP qui ont décrit leurs activités, les défis à relever et les leçons apprises.

Et pour le Maniema  il a été décrit le potentiel forestier de la province avant de présenter la cartographie des IFC de sa juridiction. Il a souligné qu’à ce jour, six IFC sont en cours de formalisation en vue de l’obtention des titres. Son intervention a également été suivie par une série de présentations des organisations suivantes : Consortium ASEFA, KM et AVEMA ; WCS et GIZ qui ont décrit leurs activités, les défis à relever et les leçons apprises.

Enfin, la troisième journée s’est penchée sur l’analyse prospective du processus de la foresterie communautaire en RDC, à travers quatre groupes de travail (administration publique, autorités locales et coutumières, société civile et PTF) qui ont dégagé  les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces liées à la mise en œuvre du processus de foresterie communautaire en RDC . Les participants ont alors formulés des recommendations  au Gouvernement national, Aux Gouvernements provinciaux (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema) Aux secteurs et chefferies Aux Organisations de la société civile, Aux partenaires techniques et financiers, et enfin aux  communautés locales et Peuples Autochtones afin de leur implication effective pour la reussite  de la foresterie communautaire au regard du cadre légal et réglementaire en RDC

Read Blog Detail